La génétique au service d’une gestion alternative des adventices

Les leviers de gestion des adventices les plus utilisés actuellement sont les herbicides et les outils de désherbage mécanique. Si pour la maîtrise des maladies l’approche génétique est une voie privilégiée, pour les adventices, elle est encore peu explorée. Dans ce contexte, l’approche fonctionnelle semble prometteuse. Cette approche s’intéresse aux caractéristiques des espèces afin d’appréhender le rôle de chaque espèce au sein de leur écosystème. Les traits fonctionnels se référent aux caractères morphologiques, phénologiques et comportementaux d’un organisme. Ces caractères sont associés à sa capacité à s’installer, se développer et se reproduire dans un environnement donné. Ils informent également de l’effet qu’il aura sur son environnement. Utiliser les traits fonctionnels comme des « marqueurs » permettrait d’explorer de nouvelles pistes de gestion des adventices comme la sélection de variétés sur leur pouvoir compétitif ou encore l’utilisation plus efficace de couverts végétaux en interculture et dans la culture.

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables