Qui sommes nous?

L’Atelier des Études Économiques, Références, Veille et Prospective (AEE) est un service de Cerfrance Normandie Maine dédié aux études économiques en agriculture et artisanat-commerce-services (ACS). 
Le rôle de l’AEE est ainsi d’élaborer des diagnostics, de dégager des tendances sur les marchés et d’anticiper les changements.

S'inscrire à la newsletter de l'Atelier des études économiques, références, veille et prospective

Actualités

Grands Troupeaux Magazine

Interview de notre chargée d’étude Mélanie Jugé dans Grands Troupeaux Magazine

Le Grands Troupeaux Magazine de juin 2022 est bouclée. Pour ce numéro spécial 100e magazine, l’enquête vous projette dans l’avenir, au travers de témoignages d’éleveurs et de spécialistes.

Les professionnels vous détaillent leur vision du futur du secteur de l’élevage : méthanisation, robotisation, ressources humaines… Retrouvez l’interview de Mélanie Jugé sur les leviers de la performance économique de l’exploitation.

Mélanie Jugé dans Grands Troupeaux Magazine
Mélanie Jugé dans Grands Troupeaux Magazine

Cet interview fait référence à notre dernier observatoire sur les grands troupeaux laitiers. Vous pouvez le consulter sur notre site internet en cliquant sur le lien suivant.

Résumé de l’interview :

La marge brute aux 1 000 litres de lait est constant ( 222 à 219 €) quelle que soit la référence de l’exploitation. Toutefois les charges de structures représentent un quart du produit, quelque soit le groupe. Cela laisse entendre que l’écrasement des coût et les économiques d’échelle ne seront pas systématiques au moment de s’agrandir. Au moment d’investir, il faut donc rester attentif au besoin de fonds de roulement pour ne pas fragiliser la trésorerie.

L’observatoire montre que les marges de manoeuvre existent dans beaucoup d’élevages, notamment, sur :

  • la productivité du travail
  • le coût alimentaire
  • la mécanisation.

Optimiser, plutôt que maximiser semble souvent préférable sur le plan technique.

Concernant la production laitière bio, elle est abondante et en croissance. Toutefois, la consommation de produits bio se contracte, contrainte par la pouvoir d’achat et challengée par les produits locaux, le « sans OGM »… La filière laitière bio fait donc face en ce moment à un déséquilibre entre offre et demande. Il y a un enjeu à le corriger. Du côté de la production, les conversions sont aujourd’hui à l’arrêt. Et du côté de la consommation, des ressorts de croissance peuvent exister au niveau :

  • de la gamme de produits (fromages, ultra-frais),
  • des débouchés (restauration collective et hors foyer).

À quoi servent nos publications ?

Dans un contexte économique en perpétuelle mouvance, il est indispensable d’observer les situations économiques afin d’en comprendre le fonctionnement, d’un point de vue macroéconomique comme microéconomique, mais aussi de se positionner par rapport à son secteur d’activités.

Nos publications ont donc ces objectifs : comprendre nos marchés, se projeter dans l’avenir en détectant les tendances, et ceci dans un soucis d’aide à la décision des acteurs économiques de nos territoires, et particulièrement des chefs d’entreprise.

Le chiffre du mois

0
tonnes de coquillages ont été vendues par 40 myticulteurs de la Manche, adhérents Cerfrance

Dernières publications

Agenda des évènements

En cours de construction