CIVE : atouts agronomiques et techniques

Atouts agronomiques et techniques des Cultures Intermédiaires à Valorisation Énergétique – CIVE

La CIVE, Culture Intermédiaires à Valorisation Energétique, a des atouts agronomiques et techniques. Les CIVEs sont alors des cultures dérobées destinées à la production d’énergie. Cette production d’énergie se fait par combustion, ou plus majoritairement par méthanisation. On parle communément de deux types de CIVE, celles d’été et d’hiver.

Le CIVE d’été se sème après une culture récoltée assez précocement (seigle, méteil, orge…). Puis son ensilage s’effectue à l’automne. A l’inverse, une CIVE dite d’hiver s’implante avant une culture d’été, puis l’ensilage s’effectue au printemps. Ainsi, sur un laps de temps de deux ans, trois cultures pourront être valorisées et une couverture des sols hivernale assurée. Il y a un double enjeu :

  • optimiser une production de biomasse méthanogène par la CIVE
  • éviter d’impacter négativement la production suivante.

Les intérêts sont multiples. Les CIVEs permettent une valorisation économique de l’interculture pouvant fournir un complément de revenu à l’exploitation agricole. Elles apportent aussi un plus sur le plan agronomique, environnemental et même sociétal. Il est toutefois nécessaire de prendre en compte la valorisation de la méthanisation dans les collectivités locales. 

Retrouvez toutes nos publications sur la thématique de l’agroécologie en libre accès sur notre site internet.

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables