Extraits fermentés de plantes

Extraits fermentés de plantes pour protéger les cultures avec moins de produits phytosanitaires

Antoine CHEDRU, agriculteur DEPHY dans le Pays de Caux en Seine Maritime, teste depuis plusieurs années les extraits fermentés de plantes à base d’ortie, de consoude, de prêle et de fougère pour protéger ses cultures avec moins de produits phytosanitaires. Il nous explique comment il fabrique ces produits à partir notamment d’orties qu’il fait pousser dans une de ces parcelles.

Soigner les plantes par les plantes

Antoine CHEDRU, agriculteur DEPHY dans le Pays de Caux en Seine Maritime, est en agriculture de conservation depuis plus de 20 ans. Il teste depuis plusieurs années les extraits fermentés de plantes à base d’ortie, de consoude, de prêle et de fougère. Ces macérations permettent alors de booster la plante et de trouver une alternative à l’utilisation de produits phytosanitaires.

Fabrication à la ferme

Antoine CHEDRU a construit un local pour la fabrication d’extraits fermentés de plantes. Une cuve en métal inox permet le mélange. Ce dernier n’est pas en contact avec le métal pour éviter l’oxydation. La qualité de l’eau rentre également en compte pour la fabrication.

La macération se fait à basse température. Tout du long de la macération la température, le pH et la conductivité sont contrôlés.

Une fois la macération réalisée, un tamis filtre le mélange. Le mélange filtré est ensuite mis dans des fûts. Ils sont remplis à raz bord, pour éviter la fermentation. Le stockage des contenants se fait dans l’obscurité totale. La durée de conservation est alors d’un an.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de nos publication sur la protection des cultures sur notre site internet.

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables