Gestion du pâturage tournant dynamique

Trois à quatre semaines de plus grâce au pâturage tournant dynamique

Cette vidéo présente comment la gestion du pâturage tournant dynamique permet de gagner trois à quatre semaines de pâturage supplémentaire.

La gestion du pâturage tournant dynamique permet de gagner trois à quatre semaines de pâturage supplémentaire.

Stéphane, agriculteur dans le Sud Mayenne, nous explique comment son système de pâturage a évolué grâce à l’accompagnement technique de Cerfrance Mayenne Sarthe

Pour les vaches laitières dans son système avec robot de traite, le pâturage est fortement limité par les accès difficiles aux parcelles autour du bâtiment avec des routes à traverser. Il s’est donc concentré sur le pâturage des génisses laitières et le troupeau allaitant dans les prairies naturelles. 

Ses changements de pratique :

Avant, il mettait ses animaux dans des parcelles de 3 à 4 ha au printemps et il devait décharger mi-juin par manque d’herbe.

Aujourd’hui, il a découpé chaque parcelle en 3 à 4 paddocks, a installé un point d’eau au milieu et fait tourner les animaux selon les règles du pâturage tournant dynamique. Son indicateur de pilotage pour le moment reste l’œil avec l’idée d’avoir une hauteur d’herbe minimale pour garder le sol toujours couvert. 

Ses observations : 

Stéphane constate une valorisation de l’herbe plus homogène avec quasiment plus de refus et il n’a plus besoin de décharger mi-juin. Il estime avoir gagné trois à quatre semaines de pâturage supplémentaire grâce à cela. 

Partagez sur les réseaux

Dernières publications

Agenda des évènements