Agroforesterie associer arbres et cultures

L’agroforesterie ou comment associer arbres et cultures sur une même parcelle pour plus de bénéfices !

Le paysage agricole s’est fortement artificialisé depuis un siècle. Les agriculteurs ont souvent éliminé les arbres des parcelles destinées aux cultures. Quand à l’exploitation d’arbres, elle se fait principalement en forêt ou dans des parcelles plantées exclusivement pour cela. Pourtant, il existe une situation intermédiaire : l’agroforesterie qui est l’association d’arbres et du cultures sur une même parcelle.

Pratiquée depuis l’aube des temps, elle a depuis fortement régressé. Même si en reste encore quelques exemples comme les vergers de pommiers haute tige de l’ouest de la France associant pommiers et production d’herbe, ou encore dans le Dauphiné, la production de noix associée à du maïs. Toutefois, à l’aube de l’ère de l’agroécologie, l’agroforesterie pourrait connaître un regain d’intérêt.

Mais comment fonctionne une parcelle agroforestière ? Et quels sont les réels effets d’une telle association pour les cultures et pour les arbres ? Et alors que cette pratique est ancestrale, est-ce si simple de remettre des arbres dans les parcelles agricoles ? Enfin, les agriculteurs y retrouvent-ils leur compte ? 

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables