Perturbations électriques en élevage

Perturbations électriques en élevage : quels moyens pour les limiter ?

Est-il possible de limiter les perturbations électriques en élevage ? Nous allons répondre à cette question dans cet article.

L’utilisation de l’électricité est indissociable de l’élevage moderne. Elle est donc essentielle pour le fonctionnement des équipements d’élevage comme la machine à traire ou les distributeurs d’aliments automatisés. Cette domestication de l’électricité a largement contribué à l’apparition de phénomènes électriques indésirables appelés « courants parasites ». Ces phénomènes provoque des gênes plus ou moins importantes auprès des animaux. Ils sont alors largement répandus.

Les courants électriques parasites en élevage sont donc une réalité. Ces phénomènes ont émergé avec l’essor du machinisme. L’élevage constitue alors un terrain favorable à leur développement et à leur amplification. Car dans une exploitation, nombreux sont les équipements électriques et électroniques qui peuvent générer des courants de fuite. La difficulté du diagnostic est souvent liée à la différence de résistance électrique entre le corps humain et les animaux. Les vaches laitières sont très sensibles à ces phénomènes. De nombreux géobiologues proposent des interventions en élevage pour les diagnostiquer. Attention toutefois au choix de l’intervenant, il est important de s’assurer de ses compétences et notamment de ses connaissances de l’élevage laitier.

Découvrez toutes nos publications sur la gestion de la santé des animaux en ligne.

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables