Purin de plantes, retour sur trois essais en plein champs

Des algues et des micro-guêpes pour protéger le blé et le maïs des maladies, ces solutions de biocontrole apparaissent sur un marché où la pression réglementaire sur les molécules
chimiques classiques s’intensifie. Dans le maraîchage, le biocontrole est déjà largement utilisé (purins d’ortie, de prêle, micro organismes…). La situation en grandes cultures est différente, les solutions de bio-contrôle sont peu nombreuses et il existe peu de retour sur leur efficacité. Avec une campagne 2015 où la pression maladie est arrivée tardivement, trois agriculteurs ont décidé de mettre en place des essais afin d’évaluer l’efficacité des stratégies de biocontrole basées sur les purins de plantes.

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables