Les Araignées : un bioindicateur pertinent de l’état des milieux agricoles

Le ver de terre est devenu, pour de nombreux agriculteurs, LE bioindicateur par excellence. Facile à observer, il est particulièrement sensible aux modifications du milieu (travail du sol, usage des terres…). Pour autant, il est loin d’être le seul ! Un bioindicateur est « un organisme ou un ensemble d’organismes qui permet, de façon pratique et sûre, de caractériser l’état d’un écosystème et de mettre en évidence aussi précocement que possible leurs modifications, naturelles ou provoquées » (Blandin, 1986). C’est donc un organisme qui renseigne sur l’état et le fonctionnement d’un écosystème. On en distingue 2 types : (1) d’accumulation et (2) d’effet ou d’impact. Parmi la myriade d’organismes vivants dans les agrosystèmes, les arthropodes qui représentent environ les deux tiers des espèces des organismes pluricellulaires et plus particulièrement les arachnides semblent également de bons candidats.

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables