Alain DAVY a atteint son objectif de construire un système d’élevage autonome et respectueux de l’environnement

Son BTSA en poche, Alain DAVY s’installe en 1997 avec sa mère sur la ferme familiale. La structure compte 98 ha de SAU et 237 000 litres de lait produits par 40 vaches Normandes. Les mâles sont élevés et vendus en taurillons.
Il poursuit le système intensif de ses parents, qui correspond au modèle diffusé pendant ses études : « à l’école, on ne voyait que la chimie et le rendement ». La moitié des surfaces est destinée aux cultures de vente. Le niveau de productivité élevé nécessite une ration
performante.
La santé des animaux est alors fragile : les vaches sont régulièrement en acidose avec les problèmes qui en découlent (boiteries, infertilité…). Alain nous explique pourquoi et comment il a fait évoluer sa ferme vers un système autonome et économe.

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables