Aller plus loin que le pH avec la bioélectronique

La bioélectronique est une discipline qui vise à mesurer les courants électromagnétiques de la vie. Un des fondateurs de cette approche est Albert Szent-Györgyi, prix Nobel de physiologie en 1960, il écrit : « Ce qui fait fonctionner la vie, c’est un petit courant électrique, alimenté par le soleil ». Les premiers travaux sur ce sujet ont été réalisés par Jeanne Rousseau et Louis-Claude Vincent. Ces études ont concerné l’eau, la fertilité des sols et plus précisément les conditions favorables aux attaques de maladies et de ravageurs. Les potentialités d’application de la bioélectronique semblent aujourd’hui nombreuses, des défis restent cependant à relever sur la qualité des mesures et la compréhension des interactions sol/plantes. Véritable discipline scientifique ou pseudo-science, le débat est aujourd’hui ouvert.

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables