Colza avec cultures associées

Colza avec cultures associées, bilan de l’année pour treize agriculteurs Haut-Normands

Les cultures associées au semis du colza apportent de nombreux bénéfices agronomiques, elles permettent de :

  • Supprimer ou réduire la dose d’herbicide anti-dicotylédone précoce (type Colzor trio, Novall,…) qui est onéreux (env. 90€/ha en plein) et peut avoir des efficacités limitées en fonction des années (temps sec,…). L’herbicide anti-graminée est conservé.
  • Réduire, si possible, la fertilisation azotée pour le colza par restitution d’azote lors de la dégradation des résidus du couvert associé. Ces restitutions contribuent aussi à apporter de
    la matière organique au sol.
  • Perturber les insectes ravageurs d’automne du colza (grosses altises, charançon du bourgeon terminal) et limiter les dégâts sur la culture.
  • Améliorer la structure du sol.
  • Favoriser la présence des auxiliaires à l’intérieur des parcelles.

Nous verrons que selon les contextes, les agriculteurs qui ont mis en place ce levier agronomique ne le valorise pas au même niveau, certains baissent la dose d’azote de 20 Unités alors que d’autres ne la modifie pas. De même pour le désherbage, selon les parcelles, certain font l’impasse sur le désherbage d’automne alors que d’autres limitent les doses par rapport à un programme classique.

La campagne 2013-2014 en Haute Normandie se distingue par une absence de gel hivernal. C’est normalement l’action du gel qui détruit les plantes compagnes au mois de janvier ou de février. Treize agriculteurs Haut Normands ont alors su s’adapter et mener à bien cette campagne. Retrouvez donc dans ce document un focus sur leurs différentes stratégies et rendements :

Les treize agriculteurs qui ont mis en place des couverts associés au colza vont alors continuer d’en implanter. Certain vont rajouter un trèfle blanc nain qui restera en place sous le colza jusqu’à la récolte. L’objectif est d’avoir un développement rapide du trèfle à la récolte pour concurrencer les adventices. Le blé suivant pourra être semé directement dans le trèfle. Le trèfle sera alors détruit avec le désherbage de printemps pour limiter la concurrence avec le blé en fin de cycle.

Découvrez un essai sur le colza avec culture associée mené dans l’Orne plus récemment.

Partagez sur les réseaux

Dernières publications

Ecophyto Cerfrance sud Manche

L’ARAD2 est sur le terrain dans le cadre du groupe Ecophyto Cerfrance sud Manche Aujourd’hui, jeudi 6 octobre 2022, Simon PESQUET, ingénieur réseau DEPHY, est sur le terrain auprès des étudiants de la MFR de Normandie, du site de Granville, avec le groupe Ecophyto Cerfrance sud Manche. Au cours de

Lire la suite »

Agenda des évènements