La biofumigation : une piste prometteuse pour gérer les maladies du sol !

Les maladies telluriques (du sol) peuvent être très préjudiciables pour les cultures. L’Aphanomyces pour le pois en est un bon exemple. En effet, cette maladie peut occasionner jusqu’à 50 quintaux de perte et se conserve plus de 5 ans dans le sol, entraînant tout simplement l’abandon de la culture dans les parcelles infestées. Ces maladies se caractérisent par une dispersion spatiale limitée et une dynamique pluriannuelle. Actuellement, même si il existe des leviers agronomiques pour diminuer le risque (broyage et enfouissement des résidus, rotation…), force est de constater que la gestion de ces maladies est encore fortement dépendante des produits phytosanitaires. Une des pistes étudiées pour réduire cette dépendance est d’utiliser l’interculture pour planter des couverts ayant un effet assainissant du sol. On parle de biofumigation.

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables