Interactions plantes microorganismes telluriques

Vers une nouvelle ingénierie écologique des sols : l’importance des interactions plantes microorganismes telluriques

Les interactions plantes microorganismes telluriques sont importants. Les sols renferment à eux seuls 25 % de la biodiversité des espèces terrestres. S’y trouvent notamment les principaux groupes de micro-organismes : bactéries, champignons, algues… Dont la biomasse totale peut atteindre 5 tonnes par hectare. Ces microorganismes tiennent une place centrale dans le bon fonctionnement des sols et, dans un contexte d’agroécologie, deviennent des acteurs sur lesquels s’appuyer. On parle d’ingénierie écologique des sols. Toutefois, cela s’avère très complexe car les micro-organismes sont multiples et leurs interactions avec les plantes encore peu expliquées. Un colloque a eu lieu récemment à l’Académie Française d’Agriculture pour présenter et discuter des avancées sur les connaissances des interactions entre plantes et micro-organismes telluriques.

L’objectif visé de ces recherches : arriver à orienter ces interactions afin de promouvoir les effets bénéfiques de ces interactions pour des systèmes de cultures plus économes en intrants de synthèse et plus durables. Quelques résultats sont présentés dans ce dossier.

Retrouvez toutes nos publications pour mieux connaître vos sols sur notre site internet.

Partagez sur les réseaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dernières publications

Agenda des évènements

Juin 26
All day
Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables