Observatoire entreprises agricoles de Normandie 2020

Observatoire des entreprises agricoles en 2019 et perspectives 2020 en Normandie

Découvrez l’observatoire des entreprises agricoles de Normandie pour l’année 2019 et les perspectives de 2020 dans ce document PDF.

Observatoire des entreprises agricoles en 2019

En 2019, la production agricole nationale diminue en valeur. Celle de la Normandie reste stable, portée essentiellement par la production animale en hausse.
Chaque branche de notre agriculture a connu des événements en 2019, entre les conditions météorologiques (pluviométrie insuffisante en début d’année, canicules de juin et juillet) et l’épidémie de peste porcine qu’a connue la Chine.

Les cultures de printemps souffrent, contrairement aux cultures d’hiver. La récolte 2019 a ainsi permis de records de production, avec des rendements en hausse pour le blé, le colza et l’orge. Pour les cultures industrielles, seule la betterave connaît une baisse de rendement, ceux du lin et de la pomme de terre étant en hausse. Le prix du blé se maintient, ceux du lin, de l’orge et du colza sont en hausse.

Bien que touchée par les canicules de l’été 2019, la production des exploitations laitières spécialisées poursuit sa progression. Elle s’intensifie sur la main-d’œuvre et, dans une moindre mesure, sur la surface fourragère et à la vache laitière.

Les perspectives pour les entreprises agricole en 2020

Après une année morose en 2018, le marché porcin s’améliore en 2019. La fièvre porcine a conduit la Chine à importer massivement.

Malgré une année 2019 particulièrement dynamique, les abattages de volailles reculent en 2019. Les prix progressent légèrement, compensant partiellement la baisse du volume.

La crise sanitaire du printemps 2020 a bouleversé les marchés, du fait du confinement, de la fermeture de la restauration hors domicile et de changements dans le mode de consommation des Français. Les filières agricoles ont rencontré des difficultés à l’export notamment. Dans la filière laitière, l’heure était à la modération de la production. Certains produits laitiers ont souffert, notamment les produits AOP. À l’inverse, la hausse de la consommation en charcuteries et volailles a bénéficié aux filières porcine et avicole. Au niveau des cultures le lin est la principale source d’inquiétudes.

Aujourd’hui, des incertitudes persistent sur l’évolution de l’économie en France, et donc sur les évolutions des filières agricoles. Cet observatoire des entreprises agricoles normandes dresse un bilan de cette année 2019 et dessine les perspectives pour l’année 2020 pour chacune de nos filières agricoles.

Partagez sur les réseaux :

Le chiffre du mois

0
publications réalisées par l'Atelier des études en 2022

Dernières publications

Agenda des évènements

En cours de construction

%d blogueurs aiment cette page :