Prix du lait sur l’année civile 2021

Prix du lait : 320 à 340 € par 1 000 litres sur l’année civile 2021

La demande mondiale soutenue et une collecte modérée soutiennent les marchés laitiers. Le prix du lait des clôtures de fin 2021 va progresser pour se situer entre 320 et 340 € / 1 000 litres (de -5 € à +10 € par 1 000 litres). Dans le même temps, les charges devraient augmenter plus fort, et les revenus des éleveurs s’annoncent à la baisse…

Aide à l’analyse des résultats et aux prévisions : 320 à 340 € sur l’année 2021.

Une collecte mondiale au ralenti.

Le début 2021 se caractérise par une offre de lait limitée. Seuls les Etats-Unis sont dynamiques (+ 3 % sur 5 mois). Alors que la production de l’UE est stable (sur 4 mois).

La demande internationale est robuste (Chine et Brésil très présents). La faible croissance de la collecte dans les bassins excédentaires créé donc une forte tension sur les marchés.

Le beurre se stabilise à 4 200 €/t. Et la poudre de lait écrémé se stabilise autour de 2 600 €/t. En mai 2021, la valorisation beurre – poudre atteint alors le niveau élevé de 348 € par 1 000 litres.

En France, le prix du lait en légère progression.

La collecte nationale est en repli sur le 1er trimestre 2021 (- 2,5 %) avec un manque de fourrages. Elle se redresse sur le second trimestre (+ 1,5 % environ, dont + 4 % dans l’ouest de la France). Cette situation est permise grâce à une mise à l’herbe précoce et une bonne pousse de l’herbe. Le cheptel de vaches laitières marque donc un recul important (- 2 % sur un an). Et il est à son plus bas historique.

Les clôtures du printemps 2021 (mars à juin) connaissent une légère baisse du prix de base du lait conventionnel. Elle se situe entre 315 et 335 € / 1 000 litres. Ce qui représente donc de -15 à +5 € / 1 000 litres selon les laiteries.

Les clôtures de fin d’année 2021 (septembre à décembre) seront stables à légèrement haussières. Le prix de base est situé entre 320 et 340 € / 1 000 litres. Ce qui représente donc de -5 à +10 € / 1 000 litres selon les laiteries.

Une hausse des charges sans précédent …

Les trésoreries des exploitations laitières vont malgré tout être mises en difficulté par la hausse significative des matières premières depuis la fin 2020. La hausse cumulée des aliments, de l’énergie et des engrais peut représenter 15 à 20 € / 1 000 litres, depuis le début de l’année 2021. Les perspectives pour la fin de l’année 2021 restent donc fragiles.

Retrouvez toutes nos publications conjoncture / lait sur notre site internet.

Partagez sur les réseaux :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le chiffre du mois

0
tonnes de coquillages ont été vendues par 40 myticulteurs de la Manche, adhérents Cerfrance

Dernières publications

Agenda des évènements

En cours de construction

%d blogueurs aiment cette page :