Prix du lait pour le printemps 2022

Prix du lait : 330 à 345 € par 1 000 litres sur le printemps 2022

Les marchés laitiers mondiaux sont bien orientés. Le prix du lait des clôtures de l’hiver 2021-2022 va en profiter : des hausses sont attendues entre + 5 € et + 25 € par 1 000 litres, pour un prix de base entre 330 et 345 € / 1 000 litres.
Mais les charges montent plus vite encore. Sans stratégie d’adaptation, les revenus des éleveurs vont baisser.

Aide à l’analyse des résultats et aux prévisions : 330 à 340 € sur l’année 2021

La collecte mondiale au ralenti tend les marchés

L’année 2021 se caractérise par une offre de lait limitée. Sur huit mois de 2021, seuls les États-Unis sont dynamiques (+ 2,5 %), alors que la production de l’UE-27 stagne globalement (+ 0,3 %).

La demande internationale est de son côté très forte. Les importations chinoises de poudres augmentent de 30 à 40 % sur huit mois (consommation et hausse des stocks de sécurité ?).

La faible croissance de la collecte dans les bassins excédentaires crée une forte tension sur les marchés. Le beurre se stabilise à 4 000 €/t, et la poudre de lait écrémé autour de 2 500 €/t. Sur 8 mois de 2021, la valorisation beurre – poudre est proche de 330 € / 1 000 l.

En France, le prix du lait va être au plus haut depuis longtemps, sans entrain …

Malgré la conjoncture prix du lait favorable, la collecte nationale est en net repli (- 0,7 % sur huit mois 2021). Le printemps favorable à la pousse de l’herbe ne compense pas l’érosion du cheptel laitier qui se poursuit (- 1,8 % sur un an).

Les clôtures de septembre 2021 marquent le début de la remontée du prix du lait conventionnel, situé entre 325 et 335 € / 1 000 l. (stable à 10 € / 1 000 l. selon les laiteries).

Les clôtures de l’hiver (déc. 2021 à mars 2022) seront nettement haussières, avec un prix de base entre 330 et 345 € / 1 000 l. (+5 à +25 € / 1 000 l. selon les laiteries).

Une hausse des charges sans précédent …

La grosse inquiétude du moment : la flambée des matières premières. Sur l’année civile 2021, la hausse cumulée des aliments, de l’énergie et des engrais
pourrait représenter 15 à 30 € aux 1 000 l., pour un prix du lait en hausse de 10 à 15 €.

Les revenus laitiers devraient donc baisser (- 5 à – 15 € par 1 000 l.). Des stratégies d’adaptation sont donc à mettre en œuvre sur les exploitations, qui devront se prolonger sur l’année 2022.

Retrouver toutes nos publications sur le prix du lait dans la rubrique conjoncture / lait

Partagez sur les réseaux :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le chiffre du mois

0
tonnes de coquillages ont été vendues par 40 myticulteurs de la Manche, adhérents Cerfrance

Dernières publications

Agenda des évènements

En cours de construction

%d blogueurs aiment cette page :