Prix du lait : automne 2022

Prix du lait : 375 à 405 € / 1 000 litres pour les clôtures d’automone 2022

Découvrez notre dernière veille économique sur le prix du lait au clôtures d’automne 2022.

La demande mondiale est soutenue et l’offre de lait toujours limitée. La guerre en Ukraine se poursuit et renforce la tension sur les matières premières. La valorisation beurre – poudre dépasse les 500 € / 1 000 litres et le prix du lait augmente. Le prix de base 2022 pourrait atteindre les 400 € / 1 000 litres. Mais des tensions apparaissent dans la filière lait.

Offre mondiale restreinte et demande soutenue font flamber les prix

Une collecte mondiale peu dynamique

En avril 2022, la collecte des trois principaux exportateurs est en repli depuis 8 mois consécutifs. Aux États-Unis, la baisse du cheptel laitier se poursuit pour retrouver les effectifs de 2020, malgré un prix du lait très élevé. L’UE-27 est en recul de – 0,5 % sur les 4 premiers mois de 2022. La flambée des charges fait baisser la collecte. Allemagne, France et Pays-Bas, déjà en baisse fin 2021, sont rejoints par l’Irlande et l’Italie. Seule la Pologne développe sa production laitière. Et la Nouvelle-Zélande est à son plus bas niveau de collecte depuis 3 ans.

Une demande mondiale pourtant toujours présente

Les échanges ont été dynamiques en 2021, avec la Chine comme acteur majeur (25 % des échanges à 22 Mt éq. lait, soit + 30 % sur un an).

En 2022, ces échanges sont à la peine, faute de disponibilités. Stables sur le premier trimestre en beurre et fromage, ils chutent pour les poudres (- 10 à – 14 %). Le recul des exports de poudre est particulièrement fort pour l’UE (- 22 % en poudre de lait écrémé). 

Valorisation beurre – poudre et prix du lait sont historiques !

Mi-juin 2022, le beurre dépasse les 6 500 €/t et la poudre de lait écrémé les 4 000 €/t. La valorisation beurre-poudre évolue depuis le début 2022 entre 500 et 600 €/ 1 000 litres. La référence Cniel utilisée dans les formules de calcul du prix du lait a d’ailleurs été remise en cause unilatéralement par certaines laiteries. Ces dernières souhaitent une meilleure prise en compte de la hausse des coûts industriels.

À travers le monde, le prix du lait prend en compte la meilleure valorisation du lait, plus ou moins rapidement.

En avril 2022, le prix du lait payé à la production atteint partout des sommets :

  • 480 € / 1 000 litres aux États-Unis,
  • 455 € / 1 000 litres en Nouvelle Zélande,
  • 440 € /1 000 litres en France. 

Toujours en avril, en moyenne mobile 12 mois, le lait allemand est payé 20 € par 1 000 litres de plus que le lait français. Soit, un prix qui est de 385 € / 1 000 litres contre 364 € / 1 000 litres.

Analyse des résultats et prévisions : 375 à 405 € sur l’automne 2022

Analyse des résulats sur l’année civile 2021

Sur l’année civile 2021, le prix de base du lait conventionnel français s’est situé entre 335 et 345 € par 1 000 litres, selon les laiteries.

La hausse de la valorisation beurre–poudre explique à elle seule la moitié de la hausse du prix de base.

Le tableau ci-dessous schématise la constitution du prix du lait à partir du mix-produit de la ferme France.

Analyse des résultats pour le premier semestre 2022

Pour l’année 2022, les négociations commerciales avec les grandes et moyennes surfaces (GMS) se sont déroulées en deux temps.

En février, la loi Egalim 2 a permis aux laiteries de faire passer des hausses de leurs prix « sortie usine » en mettant en avant la hausse « sanctuarisée » des prix de revient des éleveurs. Mais les distributeurs ont été réticents à prendre en compte aussi la hausse des charges industrielles (emballages, carburant, énergie). 

En mars, les pouvoirs publics ont encouragé la réouverture de négociations de façon à intégrer les très fortes hausses des matières premières subies suite à la guerre en Ukraine. Trois mois plus tard :

  • les résultats se font toujours attendre,
  • les distributeurs envisageant au mieux des hausses en septembre et d’un niveau encore inconnu.

Les divers accords de fixation du prix du lait prennent ensuite souvent en compte le prix du lait allemand. Celui-ci est plus réactif à la conjoncture des produits industriels et il tire mécaniquement le prix du lait français à la hausse. 

Enfin, la hausse des produits industriels a un effet majeur sur le prix du lait. Une hausse annuelle en 2022 de 50 % entrainerait une revalorisation moyenne du prix du lait de 32 € par 1 000 litres.

Sur 2022, les mécanismes de prise en compte des prix de revient et de l’évolution des marchés vont entrainer le prix du lait nettement à la hausse.

Les prévisions du prix du lait pour l’automne 2022

Les clôtures de juin 2022 vont constater une accélération de la hausse du prix du lait. Avec des prix de base qui sont entre 350 et 380 € / 1 000 litres, en hausse de + 25 à + 55 € les 1 000 litres.

Les clôtures de l’automne 2022 (septembre à décembre) devraient renforcer encore la hausse du prix du lait de base, entre 375 et 405 € / 1 000 litres (+ 40 à + 65 € les 1 000 litres selon les laiteries).

Contrairement aux années précédentes, des différences réapparaissent entre laiteries, liées à des mix-produits différents et des modes de fixation du prix du lait variables.

Des tensions apparaissent sur la pertinence de certaines formules de prix, laissant planer un doute sur la sérénité des discussions de filière d’ici la fin de l’année.

Danone qui valorise son lait essentiellement en produits frais se retrouve en queue de peloton sur le prix de base.

Sodiaal n’applique plus sa formule de prix pour le 3ème trimestre « au vu des difficultés à répercuter rapidement les augmentations en GMS ».

Lactalis, en tête des prix du lait, déroge aussi à sa formule pour juillet, en désaccord avec les Organisations de Producteurs.

Pour vous pouvez consulter l’intégralité de nos notes de veille économique dédiées aux prix du lait sur notre site internet.

Partagez sur les réseaux :

Le chiffre du mois

0
tonnes de coquillages ont été vendues par 40 mytiliculteurs de la Manche, adhérents Cerfrance

Dernières publications

Agenda des évènements

En cours de construction

%d blogueurs aiment cette page :