Prix du lait et Covid

Prix du lait : 315 à 330 € par 1 000 litres à l’été 2021

Dans cette note de veille économique nous précison l’impact de la pandémie de Covid sur le prix du lait en 2021. La pandémie de Covid-19 perturbe finalement peu la production mondiale de lait et les échanges laitiers. Mais la crise a limité les valorisations sur 2020. Les clôtures de l’été 2021 devraient ainsi subir une baisse « modérée », allant de +5 € à -15 € par 1 000 litres. Les perspectives 2021 : encore l’incertitude …

La demande mondiale en produits laitiers se tient.

L’année 2020 aura été marquée par la pandémie de Covid.

Les laiteries ont dû adapter leurs fabrications au gré des confinements pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.

Les échanges internationauxde produits laitiers, perturbés en avril, se sont vite redressés.

Et sur 11 mois, les exportations sont stables en volume. La collecte mondiale est dynamique en 2020, suite à la bonne rentabilité de 2019 (UE : +1,4%, USA : +1,9%). Elle est peu perturbée par la crise sanitaire.

Les cours des produits industriels, après avoir chuté au printemps, se sont rétablis rapidement tout en restant inférieurs aux prix d’avant crise. Et début 2021, la conjoncture est favorable. Le beurre dépasse 3 500 €/t. Et la poudre de lait écrémé remonte à 2 350 €/t.

En ce début d’année, la valorisation beurre poudre dépasse les 285 € par 1 000 litres.

En France, le prix du lait baisse, sans s’effondrer.

La collecte nationale s’est tout juste maintenue en 2020. Le décrochage redouté du prix du lait n’a pas eu lieu grâce au dynamisme de la consommation des ménages.

Les clôtures de l’automne 2020 constatent un début de baisse du prix de base du lait conventionnel, qui se situe entre 315 et 335 € par 1 000 litres (- 15 à 0 € par 1 000 litres selon les laiteries).

Les clôtures de mars 2021 vont confirmer cette baisse modérée du prix de base, qui se maintiendra entre 315 et 330 € par 1 000 litres (-15 à +5 € par 1 000 litres selon les laiteries).

Danone, qui a validé avec les éleveurs le principe d’un lissage du prix du lait, est une des rares laiteries dont le prix ne baisse pas. Son prix de base annuel est ainsi supérieur de 3 à 7 € par 1 000 litres aux laiteries voisines.

Lactalis fait jouer régulièrement sa clause de compétitivité, ce qui limite les écarts de prix avec ses voisins. Sur les clôtures mars 2021, cela représente une
baisse de 2 à 3 € par 1 000 litres par rapport à l’application stricte des indicateurs.

Les prévisions pour les clôtures de l’été 2021 (juin à septembre) envisagent une stabilité des prix, entre 315 et 330 € par 1 000 litres (- 15 à + 5 € selon les laiteries).

Les perspectives pour la fin de l’année 2021 sont encore marquées par une grande incertitude. Quel niveau de reprise économique avec la prolongation de la crise sanitaire ? Quels effets de la vaccination ? Seule éclaircie : un Brexit ordonné.

Partagez sur les réseaux :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le chiffre du mois

0
tonnes de coquillages ont été vendues par 40 myticulteurs de la Manche, adhérents Cerfrance

Dernières publications

Agenda des évènements

En cours de construction

%d blogueurs aiment cette page :