Prix du lait : été 2021

Prix du lait : 320 à 335 € par 1 000 l. à l’été 2021

Dans cette veille économique sur le prix du lait sur les prévisions de l’été 2021 :

  • Une demande mondiale soutenue et le ralentissement de la collecte favorisent la reprise des marchés laitiers.
  • Le prix du lait des clôtures de l’été 2021 sera quasi stable sur un an (de -10 € à +5 € par 1 000 l.).
  • Mais les charges sont en hausse et les revenus des éleveurs s’annoncent à la baisse

Aide à l’analyse des résultats et aux prévisions : 320 à 335 € à l’été 2021

Une collecte mondiale au ralenti

Le début 2021 se caractérise par une offre de lait limitée. Les États-Unis poursuivent leur dynamique (+ 2 % /an), alors que l’UE inverse sa tendance (- 1 % sur les deux premiers mois 2021). La demande reste soutenue (Chine et Brésil très présents). Les cours des produits industriels sont en forte hausse du côté de l’Océanie.
En Europe, la réduction de la collecte ralentit le rythme des exportations qui s’était déjà tassé depuis l’été 2020. Le beurre dépasse 4 000 €/t. Et la poudre de lait écrémé remonte à 2 500 €/t. En mars 2021, la valorisation beurre – poudre atteint les 330 € par 1 000 l.

En France, le prix du lait est quasi stable

La collecte nationale diminue fortement : – 2,5 % sur le premier trimestre 2021. Le cheptel de vaches laitières est en recul sur tout le territoire (de – 1 % en Normandie à – 7 % en Nouvelle Aquitaine). Les fourrages peuvent manquer par endroits et les prix des aliments sont en hausse.
Les clôtures de fin 2020 ont connu une légère baisse du prix de base du lait conventionnel, qui se situait entre 315 et 335 € / 1 000 l. (- 15 à 0 € / 1 000 l. selon les laiteries).
Les clôtures de mars 2021 seront encore en légère baisse ; alors que les clôtures de l’été 2021 (juin et septembre) seront proches de l’équilibre, avec un prix de base entre 320 et 335 € / 1 000 l. (- 10 à + 5 € / 1 000 l. selon les laiteries).

Une hausse des charges sans précédent …

Les trésoreries des exploitations laitières vont malgré tout être mises en difficulté par la hausse des matières premières, qui se renforce depuis l’automne 2020.
Les perspectives pour la fin de l’année 2021 restent donc fragiles.

Retrouvez toutes nos veilles sur le prix du lait sur la partie conjoncture / lait de notre site internet.

Partagez sur les réseaux :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le chiffre du mois

0
tonnes de coquillages ont été vendues par 40 myticulteurs de la Manche, adhérents Cerfrance

Dernières publications

Agenda des évènements

En cours de construction

%d blogueurs aiment cette page :